L'appel des économistes pour que demain ne soit pas comme hier

                     La crise du covid vient de faire tomber les masques. Nous savions que le système était la source de nos problèmes ; la démonstration est faite et il est momentanément abandonné car inadapté à la situation.

                     Cette tragédie montre à quel point l’intervention de l’Etat s’avère indispensable. Elle montre aussi que les politiques de rigueur et les critères de Maastricht sont incapables d’éviter une crise économique. Elle montre encore quels sont les secteurs essentiels de l’économie et que les laminer est une grave erreur. Elle prouve à ceux qui disaient le contraire que l’apport massif de monnaie nouvelle dans le circuit économique, loin de déclencher une hyper inflation est indispensable pour relancer l’économie et éviter un effondrement.

 

                    En résumé elle confirme que les piliers fondateurs de la théorie libérale sont inexacts et pénalisants.

 

                     Mais l’ultra libéralisme économique profite aux « premiers de cordée » qui confisquent la richesse produite ; aussi l’exécutif, au lieu de changer d’orientation, utilise la crise sanitaire pour renforcer son pouvoir par des décisions déstructurantes, usant de ce qui est appelée la « stratégie du choc ». Il affole la population en annonçant une catastrophe économique pour obtenir la soumission de tous. Il n’hésite pas à en abuser pour renvoyer les français au travail au risque de mettre leur santé en danger.

 

                      Dans un tel contexte il peut ancrer davantage la position du système antérieur dans une version encore plus autoritaire et paupérisante.

     

                      DEMAIN NE DOIT PAS ETRE PIRE QU’HIER ; NI MEME IDENTIQUE !

 

                       DEMAIN DOIT APPORTER L’ESPOIR !

 

                      C’est pourquoi les économistes professionnels et assimilés signataires de cette tribune appellent à changer complètement de politique pour engager la transition vers l’économie de demain.

 

                      D’autres solutions existent et elles sont efficaces. Elles impliquent un positionnement central de l’Etat, lequel doit retrouver sa capacité monétaire et pouvoir disposer de la monnaie à l’aune des besoins recensés sans limite arbitraire.

 

                     La construction du budget doit être guidée par l’inventaire des besoins et le niveau de qualité souhaité et non des considérations financières ou monétaires. Les priorités économiques seront redéfinies autour des secteurs essentiels que la crise sanitaire a rappelés. L’Etat doit mettre en œuvre les politiques utiles pour garantir les infrastructures productives suffisantes sur le marché intérieur afin d’assurer l’autonomie et la satisfaction des besoins.

                     Conscient de l’importance de ces secteurs l’Etat doit reconsidérer les conditions d’exercice de ces activités, les valoriser pour donner envie d’y participer et revoir fondamentalement les conditions de rémunération à leur juste valeur.

                     Par cette tribune les économistes de « l’économie de demain » s’associent à tous les mouvements revendicatifs qui ont pour objectif de promouvoir la transition vers un nouveau paradigme social, environnemental et économique où la qualité reprendra sa place et ses lettres de noblesse.

                     Des personnels des services publics aux acteurs des secteurs privés qui souffrent de la crise sanitaire – restaurateurs, hôteliers, entreprises de tourisme, artistes et gens du spectacle, agriculteurs, éleveurs et métiers de l’ alimentaire, transporteurs, auto-entrepreneurs, et professionnels du Bâtiment … mais aussi personnels soignants, assistants sociaux et de vie, agents de sécurité, policiers, pompiers, enseignants et personnels des crèches, etc. tous le demandent.

                     Par cette tribune les économistes de « l’économie de demain » l’affirment à tous ceux qui l’espèrent ; les solutions existent ; ce n’est qu’une question de volonté politique.

                    Nous signataires, exigeons du pouvoir exécutif qu’il cesse sa politique délétère et s’engage dans la voie de l’émancipation économique en retrouvant sa souveraineté monétaire comme durant les trente glorieuses.

Cela est techniquement et légalement possible. Si le gouvernement ne sait pas faire, il doit se démettre.


 

Les signataires  :

Luc JACOB, Auxiliaire de vie, ancien administrateur de la plateforme "le vrai débat" Bretagne

Christian WANDEBROUCK, Chercheur théoricien en macro économie, auteur de  "Ni crise, Ni chômage, Ni climaticide" (en lecture libre)

Aurélie PIET, Économiste, Chercheuse, Auteure et Conférencière L'économie de Demain...

Jean-Christophe DUVAL, Auteur en sciences économiques, sociales et écologie

Jean-Pierre Crépin, écrivain spécialiste des mutations consommateur/citoyen

(indiquez nous un CV très bref, merci)

 
 
G
M
T
Y
 
 
Détecter la langueAfrikaansAlbanaisAllemandAmhariqueAnglaisArabeArménienAzériBasqueBengaliBiélorusseBirmanBosniaqueBulgareCatalanCebuanoChichewaChinois SimpChinois TradCingalaisCoréenCorseCréole haïtienCroateDanoisEspagnolEspérantoEstonienFinnoisFrançaisFrisonGaélique ÉcosseGalicienGalloisGéorgienGrecGudjaratiHaoussaHawaïenHébreuHindiHmongHongroisIgboIndonésienIrlandaisIslandaisItalienJaponaisJavanaisKannadaKazakhKhmerKirghizKurdeLaotienLatinLettonLituanienLuxembourgeoisMacédonienMalaisienMalayalamMalgacheMaltaisMaoriMarathiMongolNéerlandaisNépalaisNorvégienOuzbekPachtôPanjabiPersanPolonaisPortugaisRoumainRusseSamoanSerbeSesothoShonaSindhîSlovaqueSlovèneSomaliSoudanaisSuédoisSwahiliTadjikTagalogTamoulTchèqueTeluguThaïTurcUkrainienUrduVietnamienXhosaYiddishYoroubaZoulou
 
AfrikaansAlbanaisAllemandAmhariqueAnglaisArabeArménienAzériBasqueBengaliBiélorusseBirmanBosniaqueBulgareCatalanCebuanoChichewaChinois SimpChinois TradCingalaisCoréenCorseCréole haïtienCroateDanoisEspagnolEspérantoEstonienFinnoisFrançaisFrisonGaélique ÉcosseGalicienGalloisGéorgienGrecGudjaratiHaoussaHawaïenHébreuHindiHmongHongroisIgboIndonésienIrlandaisIslandaisItalienJaponaisJavanaisKannadaKazakhKhmerKirghizKurdeLaotienLatinLettonLituanienLuxembourgeoisMacédonienMalaisienMalayalamMalgacheMaltaisMaoriMarathiMongolNéerlandaisNépalaisNorvégienOuzbekPachtôPanjabiPersanPolonaisPortugaisRoumainRusseSamoanSerbeSesothoShonaSindhîSlovaqueSlovèneSomaliSoudanaisSuédoisSwahiliTadjikTagalogTamoulTchèqueTeluguThaïTurcUkrainienUrduVietnamienXhosaYiddishYoroubaZoulou  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Fonction Sound est limitée à 200 caractères
 
 
Options : Historique : Commentaires : Donate Fermer